TOM MARCEAU

Luthier

8 rue de l’illet
35830 – Betton
Tél: 06 71 25 13 13

Click to open/ close English text

I am self-taught. I started the classical guitar at the age of 8 years then I was offered an electric guitar a few years later and it is on this that I made my weapons, I must have been 15 years old, starting by basic settings, discovering the Truss rod, adjusting harmonics…

This guitar was a Squier from the early 90s, it had turned a lot and therefore with paint farts all over and below, I discovered a sublime plywood body, I immediately wanted to make again a new body.

I bought a piece of ash, some wood chisels and it started ! I found it extraordinary to bring a piece of wood back to life, then inevitably, frustrated to have only made a body, I bought again enough to make a complete guitar, but with a few more tools that made life easier.

I then made some Telecaster, Lapsteel…

My guitars are totally tailor-made, but there are a few things that I do or put on all my instruments, starting with the thru-neck, it is for me a significant plus for a question of comfort in treble and look.

The mechanics and bridges are Hipshot. There is a choice for electronics but mainly passive or John East depending on what I’m looking for. The microphones are wound in the workshop to get as close as possible to the request, knowing that there is a guarantee of exchange if the customer wants to test another microphone in the range, or else we turn to the microphone. Delano, Barto, Lollar type store, etc.

I have only one “real” signature, this is a Lucky Peterson guitar. The story is simple, I worked in a concert hall which had programmed Lucky, unfortunately they had a problem with the bass player’s Tobias during the trip, suddenly I lent my first bass model, he did the concert with then at the end of the concert, Lucky asked me for a signature model type ES-335 as well as a bass for his bassist, from that will be born the signature guitar and the bass ” The Will ”. Since then, he regularly orders me guitars for himself or his family.

Tom Marceau at his workshop “Marceau Guitars” in France, in the department of Ille et Vilaine, a few km from Rennes in the town of “Betton”.

 
See photos of his work below.

 

Cliquez ici pour ouvrir/ fermer le texte en Français

Je suis autodidacte. j’ai commencé la guitare classique à l’âge de 8 ans puis on m’a offert une guitare électrique quelques années plus tard et c’est sur cette dernière que j’ai fait mes armes, je devais avoir 15 ans, en commençant par les réglages basiques, la découverte du Truss rod, le réglage des harmoniques …

Cette guitare était une Squier de début 90, elle avait beaucoup tourné et donc avec des pets de peinture sur tout le corps et en dessous, j’ai découvert un sublime corps en contreplaqué et j’ai immédiatement eu l’envie de lui refaire un nouveau corps.

J’ai acheté un morceau de frêne, quelques ciseaux à bois et ça a démarré ! J’ai trouvé ça extraordinaire de refaire vivre un bout de bois, puis forcément, frustré d’avoir seulement fait un corps, j’ai acheté à nouveau de quoi faire une guitare complète, mais avec quelques outils en plus qui m’ont bien facilité la vie comme une défonceuse par exemple.

J’ai ensuite fabriqué quelques Telecaster, Lapsteel …

Mes guitares, c’est du sur-mesure total mais il y a quelques petites choses que je fais ou mets sur tous mes instruments en commençant par le manche traversant, c’est pour moi un plus non-négligeable pour une question de confort dans les aigues et de look.

Les mécaniques et chevalets sont des Hipshot. Il y a le choix pour l’électronique mais essentiellement du passif ou du John East selon ce que je recherche le client. Les micros sont bobinés à l’atelier pour s’approcher au plus proche de la demande en sachant qu’il y a une garantie d’échange si le client veut tester un autre micro de la gamme, ou bien nous nous tournons vers du micro boutique type Delano, Barto, Lollar etc..

J’ai une seule ’’vraie’’ signature, c’est une guitare Lucky Peterson. L’histoire est simple, je travaillais dans une salle de concert qui avait programmé Lucky, malheureusement ils avaient eu un problème avec la Tobias du bassiste lors du voyage, du coup j’ai prêté mon premier modèle de basse, il a fait le concert avec puis à la fin du concert, Lucky m’a demandé un modèle signature type ES-335 ainsi qu’une basse pour son bassiste, de ça naîtra la guitare signature et la basse ’’The Will’’. Depuis, il me commande régulièrement des guitares pour lui ou sa famille.

Tom Marceau à son atelier “Marceau Guitars” dans le département d’Ille et Vilaine, à quelques Km de Rennes dans la ville de Betton.

Voici un aperçu de son travail.

TOM MARCEAU

8 rue de l’illet
35830 – Betton
Tél: 06 71 25 13 13

 Voir le site “Marceau Guitars”